Une première journée au lycée Saint-Sernin (Toulouse) par Lisa B.

Publié le par Marielle Bianchi

Volumes PHILIPS UFD IMG 1456

 

Une première journée au lycée

 

Alors, ma première journée au lycée… Eh, bien, étrange serait le mot. A raconter, c’est difficile. Disons, une impression d’un nouveau monde auquel on n’appartient pas. Enfin, c’est l’effet que ça m’a fait.

Donc, la veille de la rentrée, je stresse un peu, avec dans le fond, un sentiment euphorique, le sentiment que je passe une nouvelle étape. Et puis, vient le jour. Je me prépare, respire un grand coup et me jette. Ensuite, c’est l’arrivée devant les grilles. Devant, tout le monde attend. Pas moyen de trouver les copines. Je me mets à fureter. Tiens, en voilà une ! On se met à parler, puis, ça sonne. Les grilles sont ouvertes, on rentre toujours en bavardant. Et là, la grosse cohue. Ben oui, il faut trouver sa classe et bien sûr, il n’y a qu’un seul exemplaire de chaque liste… Vive l’organisation ! Passons, je me fraye un chemin parmi le tas d’élèves et je cherche désespérément mon nom. Après quelques essais infructueux, ça y est, je sais où ils m’ont calée. Parfait. Sauf qu’après un nouveau coup d’œil à ma liste, y a personne que je connais ! Bon, d’accord, pas grave. C’est l’occasion de me faire de nouveaux amis. Mais, quand même, quand ma classe est appelée, j’en mène pas large. Notre prof principal pointe le bout de son nez. Et c’est parti !

Il nous fait entrer dans une salle, se présente et puis fait l’appel. Parce que, là, il faut pas s’attendre à quelque chose d’autre. Vous savez, au début de chaque année, l’appel avec vérification de nos options et tout, la présentation de l’établissement, le règlement intérieur (sauf que là, on nous dit qu’il faut le lire chez nous sur l’ordi) etc.  Et puis, les fiches de renseignements, aussi- « vous marquez vos nom, prénoms, date et lieu de naissance, la profession de vos parents…». Ca, vous le retrouvez au lycée. Une journée somme toute assez commune pour une rentrée, excepté qu’on est 35 par classe et que des classes de secondes, y en a 16…Excepté aussi le self –attention, je dis pas que c’est meilleur qu’au collège- où on a le choix des plats. Ah, oui ! excepté qu’on a le droit de sortir entre midi et deux. Bon, ben c’est pas si mal, le lycée…

Je parle avec certaines filles, je fais un bout de chemin avec elles en rentrant mais quand je les quitte, impression bizarre. Celle d’avoir fait une journée de visite. Je connais un peu mieux l’endroit mais c’est comme si je ne devais pas y revenir avant un certain temps. Pendant tout le chemin pour rentrer, j’essaye de me persuader que lundi, je passerai à nouveau ma journée dans ce lycée. Mais je n’y crois pas. Arrivée chez moi, je pose mes affaires et je me rends compte que la journée était réelle. C’était pas un rêve ! Génial… C’est le mot, je pense.

 

Lisa B.

 

 

Commenter cet article

odile champagne 05/09/2010



Te voilà dans un univers qui va te convenir à merveille , bonne rentréee à toi, lisa. Espère avoir de tes nouvelles.