Ma rentrée en 2nde au lycéee Ozenne par Julie T.

Publié le par Marielle Bianchi

1375254_752186731474461_449580223_n.jpgCommençons par le commencement : je dois dire qu'il me tardait beaucoup cette rentrée en seconde, découvrir un nouvel établissement, de nouvelles personnes, voir si les cours étaient aussi durs qu'on nous avait dit pendant touteeee l'année... Dès la première semaine j'ai pu apercevoir le déroulement de la vie lycéenne à Ozenne. Que de libertés ! C'est un changement radical entre le collège et le lycée, ça n'a rien à voir, vraiment.

On peut sortir de l'établissement dès qu'il n'y a pas de cours, aux récréations, le midi, la cantine est, comme on nous l'avait promis, plutôt assez bonne, avec pleins de repas à thèmes. Au lycée on peut beaucoup plus s'exprimer, exprimer ses idées, grâce aux délégués (comme au collège), qui sont élus comme pour de vraies élections attention, Ozenne ne fait pas les choses à moitié... Et surtout grâce au CVL, le Conseil de Vie Lycéenne, qui est composée de quelques élèves, des professeurs, la CPE, et la directrice du lycée.

Passons aux choses sérieuses maintenant, outre le fait que le lycée soit..(il faut le dire) une grande bouffée d'air frais en sortant du collège, on se sent grand, responsable, libre, écouté, entendu, et bien à un moment donné, il faut peut être travailler...non ? Pendant touuuute mon année de troisième on nous a répété et répété, et répété, et répété qu'il fallait se mettre à travailler, très dur, parce que le niveau était très haut à Ozenne, que les prises de notes ne seraient pas faciles à prendre, que les évaluations seraient bien plus dures...Pour ma part, je ne sais pas si j'ai les pires professeurs du lycée, parce que je n'en ai pas l'impression, mais le travail au début a été relativement facile, des cours intéressants, avec parfois des prises de notes, mais pour la plupart surtout des cours dictés, rien de bien dramatique, je ne m'y suis pas perdue, et franchement, je n'ai entendu personne se plaindre de la charge de travail. Pour un premier mi-trimestre je dois admettre que ce n'était pas très violent comme rentrée. Il a un mois à peu près, environ une ou deux semaines avant les vacances de la Toussaint, les séquences de travail, que ce soit en Espagnol, en Anglais, en Français, en Maths, en Physique, en Histoire, se sont toutes terminées, et alors, est arrivée ce que j'appelle la semaine infernale : 2 à 3 contrôles par jour. Il fallait bien que ça arrive... BON, on a tous relativisé, on s'est mis à nos cahiers, et après le brevet, une petite semaine de contrôles, ça nous faisait pas trop trop peur je dois dire. Pour ma part, j'ai bien réussi tous mes contrôles, mais c'est cette semaine là que, en révisant moyennement, et en voyant mes camarades, qui d'habitude n'écoutent pas beaucoup les cours, réviser beaucouuuuup, y passer leur week end et leurs soirées, j'ai compris que l'essentiel de notre travail au lycée, est d'être attentif en classe, de prendre les cours, et de le relire avant la semaine infernale et tout se passe pour le mieux.

Aux niveaux des langues, en troisième je faisais Anglais LV1, Espagnol LV2, Anglais Euro et Latin en option. C'est avec un (petit) regret que j'ai pu constater qu'à Ozenne, il n'y a pas de Latin, j'ai donc du abandonner. Je m'étais inscrite en Anglais Euro, car les anciens élèves de Marengo faisant AE en troisième nous avaient dit que la seconde était d'un ennui mortel au niveau anglais si on ne prenait pas l'option. MAIS, l'AE au lycée c'est surtout de l'Histoire, et avec ma magnifique moyenne de 10,5 en Histoire qui faisait jalouser tous mes camarades, je n'ai bien évidemment pas été prise. J'étais déçue au départ, mais en m'appercevant que mes cours d'anglais en classe entière étaient comme ceux que je faisais en AE l'an passé, et que 10 élèves sur 25 ont abandonné l'AE en seconde cette année, je me suis dit que finalement, c'était pas si grave que ça. J'ai donc commencé cette année à apprendre une troisième langue : l'Italien, qui est une magnifique langue, qui me donne un peu de fil à retordre parce que je m'embrouille un peu avec l'Espagnol, et puis...c'est pas aussi facile que l'Anglais entre nous, mais au final je suis très contente parce que, certe je n'approfondis pas l'Anglais autant que je l'aurais voulu, mais j'apprends une nouvelle langue toute jolie !

En résumé, très bon bilan de rentrée en seconde avec pleins de bonnes surprises, et j'espère que ça va continuer ainsi, fingers crossed !

Julie

Commenter cet article