"Baignant dans la lumière artificielle", un texte de Lisa B. (2nde)

Publié le par Marielle Bianchi

                        Baignant dans la lumière artificielle

 

Personnages : tous les personnages, ainsi que le cadre de l’histoire appartiennent à Pierre Bottero.

Résumé : pas de résumé particulier, sauf que je « zappe » la fin de M. Bottero. À savoir : AnkNor est la ville qu’habite Nawel au début du livre. Jurilan est le nom du peuple de Nawel.

Suite éventuelle : one-shot.

Petit mot : je me suis amusée avec le caractère d’Alantha. J’espère que le texte vous plaira ! Bonne lecture !

 

Je suis à AnkNor, dans une des salles du palais royal. Pourtant, je n’ai rien à y faire. Je suis ce que les Jurilans appellent une Glauque. Je peux admettre que ma manière d’être et mon style les gênent un peu mais est-ce vraiment une raison pour me nommer ainsi ? Je n’en suis pas sûre. Cependant, ce n’est pas impossible que de loin, je fasse un peu tache dans le tableau… Le palais d’AnkNor est une construction fignolée et méthodiquement décorée, ses habitants au teint blanc sont vêtus de fines étoffes élégantes et prennent des airs choqués pour le plus petit incident ; tout flamboie, brille, scintille…Et moi, au milieu, je suis une petite tache noire, habillée de vêtements de voyage, recouverte de poussière, la peau brunie par le soleil, des tatouages partout, les cheveux décoiffés par le vent. Mmm, c’est vrai qu’à la réflexion, je me démarque peut-être. Enfin bon, tout ça pour dire que les passants me dévisagent bizarrement tandis que je reste plantée comme une idiote.

Ma petite histoire ne vos éclaire pas trop sur ma présence insolite dans ces lieux, n’est-ce pas ? Bon, voyons voir… Comment vous expliquez tout cela ? On va dire que les Jurilans (ici présents) et mon peuple ont décidé dans un commun accord d’arrêter de se crép… -euh- de se massacrer allégrement et, par là, de faire la paix. Génial ! Donc voilà deux ans que nous cohabitons tranquillement (ou pas). Et ma petite personne a eu la bonne idée de se lier d’amitié avec une jolie petite blonde qui possède une petite particularité… Outre qu’elle fait partie du corps armé du pays, je veux dire. Elle est donc une amie du prochain gouverneur d’AnkNor et la meilleure copine de l’amante de celui-ci. Je vous dis pas le pataquès que ça fait. Mais c’est à elle que je rends visite. D’ailleurs, la voilà, penchée sur le bassin intérieur (il y en avait un ??) d’une salle.

Je m’approche doucement et l’observe du coin de l’œil. Elle contemple pensivement son reflet, dans l’eau claire, penchée sur le bassin. Quand je dis jolie petite blonde, je ne mens pas. Elle a deux beaux yeux bleus, une crinière courte, un profil décidé, un nez fin… Là, avec sa petite moue, elle est craquante. Faut dire que la salle est plutôt à son avantage. Partant du contour de la fontaine, des rais d’or longent le sol et grimpent aux murs pour revenir vers le centre du plafond et s’entrechoquer au-dessus du bassin. Entre chacune de ces lignes, une fenêtre ouverte sur le paysage. A chaque rayon de soleil, la pièce entière s’illumine et commence à resplendir d’un éclat aveuglant. Et l’eau, au milieu, miroite et clapote doucement.

N’importe qui d’autre serait éteint par la beauté de cette salle, mais elle, elle se contente d’étinceler encore plus, baignant dans cette lumière dorée. Ah ! Elle jette un regard vers moi. Je crois que je suis repérée ! Dommage, je serais bien restée à la regarder…

Lisa B.


Précédents textes du même auteur :

 

Hommage à Pierre Bottero (Introduction)    

Eh oui, la façon dont tu me regardes

La vérité et les pêches

 Une nouvelle iconographie de la résurrection...

Deux jours de neige

L'aveugle qui mène l'aveugle

Fidélité dans l'adversité


 

Publié dans ÉCRITURES♡♡♡♡

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lisa 07/04/2011 18:26



Ca me vient tout seul... Le problème c'est que les meilleures idées me viennent en cours...


Et pour la dernière phrase, je n'ai même pas réfléchi, elle est sortie toute seule!


Je suis contente que ça te plaise... Encore merci pour tes coms!



Juliette M. 04/04/2011 21:11



Eh bien, tu écris plus souvent ces temps-ci ! (ne crois pas que je m'en plains, hein, j'aime beaucoup ce que tu écris)


Le texte est très amusant, agréable à lire et la dernière phrase est bien trouvée.