Collège/Lycée, un raccord difficile (4) : Léa M (1ère L lycée Saint Sernin, Toulouse)

Publié le par Marielle Bianchi


Je viens de recevoir par mail un témoignage - fort intéressant et plein d'humour -  sur le passage 3°/2nde.

Il a été écrit par Léa M. que je n'ai jamais eue en classe mais que j'ai eu la chance de rencontrer, par hasard, récemment...J'avais beaucoup entendu parler de Léa et  cette rencontre n'a fait que corroborer les propos élogieux glanés ici et là dans la salle des profs. Aussi en ai-je profité pour demander à Léa si elle accepterait d'apporter sa contribution à la rubrique Collège/Lycée du blog et...c'est bien la première fois que j'ai un "oui" qui se transforme rapidement en texte sans relance de ma part ! Je n'en reviens toujours pas !

Léa, je te remercie vivement pour ce témoignage qui interessera et amusera sans nul doute petits et grands ! Très bonne continuation !


Je laisse la parole à Léa :


"Votre bien-aimée professeur d’anglais m’a demandé de raconter mon passage de la 3ème à la 2nde … étant en 1ère littéraire au Lycée Saint-Sernin, j’ai la pression !

 

La première chose qui m’a frappée quand je suis arrivée au lycée, c’est la taille des locaux . En effet, quand on sort d’un collège tout neuf mais minuscule comme Marengo, et qu’on arrive à Saint-Sernin où deux mille élèves, en comptant les prépas, se bousculent dans des salles de classe où les tables couvertes d’inscriptions ne semblent pas avoir été changées depuis la naissance du lycée, il y a 100 ans, ça fait un choc . Par contre, à ma grande surprise, j’ai réussi à trouver ma salle malgré mon sens de l’orientation plus que douteux, grâce à une numérotation plutôt simple (si j’y suis arrivée, n’importe qui peut y arriver !) .

A la pause de midi, la queue pour accéder au self, qui s’étendait jusqu’au fond de la cour, m’a presque donné la nostalgie des patates à peines décongelées et des pâtes carbonisées du collège. Par la suite, heureusement, grâce à un système super high-tech de cartes qui règlent les horaires de passage (et que la moitié des élèves perdent ou oublient régulièrement ), la queue du self s’est réduite de moitié .  Je suis sûre que vous vous posez la question ( non, pas «  est-ce que les cours, c’est dur ? »), mais « est-ce qu’au self, c’est bon ? »). Et bien, désolée de vous décevoir, mais c’est à peu près pareil qu’à Marengo, avec plus de choix, ce qui permet quand même de composer des repas à peu près mangeables, surtout quand il y des frites ( mais là, comptez une demi-heure de queue supplémentaire, vous croyez pas qu’on les a comme ça, les frites, quand même !) .

Quand on parle du lycée , à un moment, faut bien parler des cours, puisque accessoirement on y est pour ça . Effectivement, il y plus de travail, plus d’heures, plus de notes à prendre, plus d’exigences, et parfois moins à l’écoute, mais pas de panique, c’est PRO-GRES-SIF ! C’est vrai qu’au début, je me suis sentie totalement noyée sous le raz de marée de chiffres et de formules en maths et en physique, mais avec un peu de travail, je m’en suis à peu près sortie, et pourtant, on ne peut pas dire que les maths soient l’amour de ma vie ! Les cours les plus intéressants , à mon avis, restent les options ( mon option de détermination est Arts Plastiques ( trois heures en Seconde), et les options facultatives (trois heures de latin et deux heures d’anglais européen en Seconde) .C’est encore mieux en Première, puisque plus on choisit ce qu’on fait, plus on fait (normalement) ce qu’on aime (ou ce qu’on déteste le moins, mais c’est pas conseillé !), plus on s’investit et plus les notes montent. En passant, autre merveilleuse surprise réservée pas ma classe de Seconde , la natation et l’endurance avaient disparu du programme ( Pour revenir en force en Première mais passons …) !

Concernant, l’ambiance, le lycée est l’occasion de se faire énormément d’amis car les gens sont plus nombreux, donc plus différents, et souvent plus mûrs et plus ouverts. On a bien sûr plus de liberté même si dans notre lycée, les Secondes n’ont pas le droit de sortir pendant les récréations (je sais, ça fait mal ) .

 

Bref, quand je suis revenue au collège pour aller chercher mon Brevet ( à la fin de l’année de Seconde, l’ayant complètement oublié), j’ai eu une certaine impression de claustrophobie. Cependant, je pense que le collège et le lycée ont autant d’avantages que d’inconvénients et qu’il faut profiter des deux car comme disent nos chers parents, avec un air nostalgique, « ce sont souvent les plus belles années … » ."

 

Léa M

 
Retour au sommaire Collège/Lycée/Université...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 4°1 08/05/2009 16:21

Merci beaucoup Léa d'avoir fait cet article parce que moi, j'avoue que le lycée m'angoisse légèrement (voir atrocement légèrement) mais ce qui me choque, c'est que les 2° ne sortent pas en récré ?  C'est horriiiiiiible non ? La récré est ma matière préféré XD Non.. J'exagère quand même.. Mais merci beaucoup pour ces précisions sur le lycée..Plus que 1 an a tenir.. Non pas que cela soit une torture ;)Bref...A bientôt...Marie

odile champagne 26/04/2009 21:18

Je retrouve bien là, l'esprit vif et la plume pertinente de Léa, un bonheur à l'écrit. Garde cette fraicheur ...