Un texte de Luy !

Publié le par Marielle Bianchi

Prologue


-Non! Je te dis que ce n'est ni un corps de fille, ni de garçon !

-C'est quoi, alors !

-Je sais pas... bon, si on le laissait là...?

-Ou...oui. Tu as raison !

-...

-Et puis zut ! On s'en va !


Chapitre 1 :« Unus dies, lupus vivet. Iste, quicumque mutabit. »


« Unus dies, dea vivet. Iste, quicumque mutabit. » *

¤

Au abords de la forêt de Brocéliande, une silhouette bondit d'arbres en arbres. Elle est fine et habile et se joue du vent comme s'il n'était qu'un atome comparé à son corps. Aucune branches ne se cassent sur son passage, aucune feuilles ne bruissent à son toucher. La forêt est plus calme qu'un roman posé au sol qui aurait été lu plus de cinq fois. Soudain, elle s'arrête, prenant appuis sur le gros d'une branche, elle se baisse, se contorsionne, saute dans le vide et disparaît.

¤

-Jamais ! Je t'en supplie, Lisandre, ne retourne jamais dans cette forêt !

-Mais... Pourquoi ! Demandai-je.

-Qu'est-ce qui t'obstine tant dans cette forêt ?

-...

-J'ai peur pour toi ! Tu sombres !

-Mais... Bon écoute, je...

-Je n'veux rien entendre !

Elle me poussa et fut prise d'énormes sanglots.

-Mais... Tu n'as pas à t'inquiéter pour moi... la rassurai-je.

-Vas t'en ! Ne me touche pas !

Elle cria et s'enfuit de moi comme si je l'étreignais.

-Elfrelyn ...! hurlai-je désespérément. Revient... S'il te plaît...

Non de non ! Pourquoi moi ? Et pourquoi elle ? Tout ça à cause d'un petit tour dans une forêt de légende ! C'est ça oui ! Brocéliande ! Qu'est-ce qu'il y a de magique là dedans ? Roo ... Non de non !

C'était la première fois que l'on m'humiliait de la sorte ! Mais qu'avais-je fait ? Pourquoi ma copine me faisait-elle ce coup-là ? Qu'est-ce qui m'arrive ! Elfrelyn ! Comment ! Comment a t-elle pu ? Me pudet ! J'ai honte ! Et ça m'apprendra ! Une forêt ! Pff ... UNE FORËT !!

Jamais je n'y renoncerais ! Je ne renoncerais pas à mes recherches, qu'elle soient à Brocéliande, Camelot ou encore Avalon ! Silvae animi prodient liberanturque !

Silvae animi prodient liberanturque !

Silvae animae prodient liberanturque !

Des anciennes formules magique de latin... pas extraordinaire à traduire ! Les esprit de la forêt paraîtront au jour et seront libérés ! Les âmes de la forêt paraîtront au jour et seront libérées !

Des formules utilisées par le grand alchimiste Faust. Il faut que je découvres les secrets de la Forêt ! Mais j'y perdrais aussi Elfrelyn ... Que faire ! Bon ! Moi, Lysandre Eporhtancyl, je trouverais un moyen d'avoir les deux à la fois ! Voveo per meus spiritum ! Je le promet sur ma vie !


*« Le loup naîtra un jour. Ce jour là, tout changera. »

 


Chapitre 2 :« augusta aquila habebit sancti furti. »


« augusta aquila habebit sancti furti. » *

¤

Une silhouette bondit encore et toujours à la cime des arbres. Mais cette fois, elle est suivie. Suivie par une multitude de petits êtres velus au nez crochu et oreilles pointues. Tout à coup, elle s'arrête et saute au fin fond d'un ravin. Les petits êtres trapus sautent à leur tour et disparaissent dans l'abîme obscur de la crevasse.

¤

Je pense que j'y suis allé un peu fort avec Lisandre, hier... Mais cette forêt est effrayante, pas une clairière, pas un coin de lumière...

Je me baisse et tombe à genou devant l'ancien temple d'Artemis, déesse de la chasse et de la forêt... Je prie pour Lisandre ! Jamais je n'aurais cru faire une chose pareille ! Prier pour un gars ! Pff ... N'importe quoi !

Soudain, une silhouette se matérialise devant moi ... Houlà ! Tu rêve, ma belle Elfrelyne ! Mais elle se met à me parler...

-Toi ! Tu ne dois pas laisser l'humain mâle fouler les terres de Brocéliande ! Tu dois l'en empêcher avant qu'il ne s'y perde et qu'il libère les esprits de la nature ! Silvae animi nonprodient nonliberanturque !

Elle était belle, d'une voix ravissante... on aurait dit une elfe... Tu rêve, encore une fois !

-Qu ... m'apprêtai-je à dire.

-Ne parle pas ! Le temps presse ! Aller ! File l'aider !

Puis elle disparut aussi vite qu'elle était apparue.

Je rêve, pensai-je. Ou alors je devient folle. Silvae animi nonprodient nonliberanturque. Du latin, mais comment le traduire... J'ai qu'a demander à Lisandre ... J'espère qu'il me pardonnera...


*« L'aigle sacré aura un vol saint. »

 

Publié dans ÉCRITURES♡♡♡♡

Commenter cet article