L'atelier BD à Angoulème, un récit d'Agathe (5°2)

Publié le par Marielle Bianchi



Vendredi, L’atelier BD du Collège est parti à Angoulême, pour son célèbre festival de BD. Nous avons passé une journée très intéressante.


5h00


Nous sommes dans le train qui va nous mener à Angoulême .Pour tuer le temps, (nous avons quand même trois heure et demi de route) tout le monde sort ses carnets de croquis et c’est parti pour une séance dessin afin de nous mettre dans l’ambiance.


8h00


Nous arrivons enfin à Angoulême ! Avant d’aller explorer les différentes parties de la ville, nous dégustons des viennoiseries et des chocolats chaud dans une des cafétérias de la gare.


Puis, un peux par hasard (je pense) nous arrivons dans un bâtiments ou dans une pièce, des planches de mangas sont accrochés aux murs. Sur une table, sont entreposés des magazine « made in japan ». Dommage, ils sont dans leurs langues d’origines, donc on y comprends rien.


A côté, une japonaise est en train de faire un brouillon de planche de manga. Tout le monde l’entoure, fasciné par son coup de crayon ,rapide, précis et toujours juste. Au total elle n’a gommé qu’une fois ! Une femme arrive alors et nous arrache aux dessins de la mangaka.


Elle nous explique, que tout les ans, des japonais tout droit venus d’une école de manga, vienne faire des démonstrations, mais que l’année prochaine ils risque de ne pas venir. Heureusement, un « livre d’or » est là pour que chacun mette son petit compliment afin qu’il continue à venir.


Ensuite, nous nous dirigeons vers le « Building Manga » Au rez- de- chaussez nous retrouvons de mangas très célèbre comme ceux de Miasaky (dont je suis une grande fan) ou « death Noth » un super manga qu’aime souvent les garçons (mais que j’apprécie bien aussi.)


Puis nous nous rendons au sous sol, où une magnifique exposition de dessin fait à l’encre (très traditionnel » m’arrête. Avec mme Lespagnol et quelques autres élèves, nous commentons avec admiration les images. Puis à côté, une exposition nous fait découvrir un manga sortit cette année, « Kitaro le repoussant ». Pour moi c’est le coup de cœur. Les dessins sont très originaux, et les décors plutôt traditionnels. J’essaye de voir si je ne peux pas m’acheter le premier tome mais hélas il n’en reste plus un !!


Après cette ingurgitation de manga, nous passons à la BD (la vrai si j’ose dire !)Nous arrivons dans un bâtiments, ou des BD indépendantes font leurs show. Les pluparts on un concept original (elles sont déssinés de style différent au fil de la lecture). Pour ma part, je finit par trouver tout cela un peu décousu, mais je me régale en voyant certaines chose.


Voilà nous sommes sortis et comme la plupart, mon ventre commence à se tordre. Avec tout, cela, on ne va pas oublier de manger !! Nous nous installons au soleil pour déguster nos jambons beurres. Mais le temps presse. Dans un quart d’heure nous devons aller au théâtre pour aller voir un spectacle d’impro BD !


Le spectacle est super. L’impro BD consiste en une sorte de concours entre deux équipes (celle d’aujourd’hui était Paris et Bruxelles) où se mêlent des acteurs et des dessinateurs. Une arbitre (plutôt féroce) donne un thème et un temps limité. Pendant que les acteurs jouent , les dessinateurs doivent retrenscrirent, où trouver une chute. A la fin de chaque gag, le public votait pour leurs prestations et leurs dessins préférés grâce à un carton ! c’est finalement l’équipe de Bruxelles qui a remporté le match


Bientôt, nous devrons repartir, mais tout le monde meurt d’envie de passer au salon des grandes éditions. Mm Lespagnole accepte à condition de ne pas s’y attarder. Tout le monde est un peu déçue car secrètement, chacun de nous espérer se faire dédicacer nos albums préférés. Etant donnés le monde et le manque de temps, nous avons du rester groupé et de ce fait, nous ne sommes allez qu’à l’édition Dupuis ou nous étions content de voir notre ami Spirou.


Avant de repartir à la gare, nous avons fait un crochet là où avait commencer notre visite. Les étudiants de l’école de manga japonaise étaient là, attablé, dessinant minutieusement leurs personnages sous le regard admirateur de visiteurs. Certains d’entre nous se voient recevoir des dessins de la part des mangaka et son comblés. Nous partons à regrets.


Une fois dans le train, un brin de nostalgie s’installe, car tout le monde trouve que cette journée c’est passer un peu trop vite. On reprends nos carnets, et on recommences nos croquis, mais avec plus de facilité, car cette journée nous à fait inconsciemment progresser.


Finalement, nous arrivons à Toulouse où nos parents nous attendent. L’impression que la journée est passé comme un coup de vent est renforcé. Au revoir.


Publié dans Infos diverses

Commenter cet article

Marie-louise 04/02/2009 17:55

Super ton article Agathe,mais tu as oublié de préciser qu'au moment de partir du salon des grands éditeurs,nous avons perdu Rachel qui était plongée dans sa BD et qui n'a pas vu le teps passer...

Mathilde 04/02/2009 15:15

C'était vraiment une super journée, mais qui est passée trop vite à mon gout.J'espére vraiment y retourner l'année prochaine (et peut étre + longtemps).Bravo pour ton article, il est super !!!!!

odile champagne 03/02/2009 21:14

Très bien ton article Agathe .Je suis allée à Angoulème l'année où Léa était dans l'atelier BD et j'en garde aussi un très bon souvenir . J'avais acheté des planches à l'encre d'un vieux dessinateur chinois, seul , dans le hall si bruyant des éditeurs et quelques jours plus tard sur une radio , je l'entends et apprends que c'est un GRAND dessinateur chinois ! Odile Champagne

mona 03/02/2009 20:37

oui c'est vraiment dommage que nous sommes pas rester plus longtemps au grandes éditions et la plupart es personnes sont reparties les mains vides mais bon, c'était vraiment une journée exitante... super ton article agathe.

karine lespagnol 03/02/2009 17:53

Oui c'est vrai que c'était un beau voyage, et que c'était trop court! Une grande joie (et une grande fatigue aussi!!!)partagée de dessiner toute la journée et de se promener parmi tous ces talents!

Cyril 03/02/2009 17:16

j'aurais trop aimé y aller !