Raconte-moi ton métier (10) : Paul, soldat

Publié le par Marielle Bianchi

Un article sur le métier de soldat sur le blog de Mme Bianchi !
C'est vrai que même à moi, ça me fait tout drôle mais cela me parait très intéressant . La rubrique sur les métiers - comme le blog dans son ensemble - se veut éclectique et dans "Raconte-moi ton métier", je donne la parole libre à des gens (amis, connaissances, amis d'amis etc...) qui acceptent généreusement de consacrer un peu de leur temps à la présentation de leur activité professionnelle pour vous informer, vous qui devrez bientôt déjà penser à votre orientation.
Pour pouvoir choisir sciemment, il est bon d'être exposé, d'une manière ou d'une autre à d'autres métiers que ceux exercés par nos proches et cette rubrique se veut une rencontre ; j'espère qu'elle vous interpellera, vous amusera, vous séduira qui sait et vous amènera à pousser la porte d'un centre d'orientation et à décider vous de votre avenir !

Pour l'heure, voici le métier de soldat.

Je remercie vivement Paul pour son article écrit pendant les vacances de Noël...Je le remercie également pour le DVD sur Saint-Cyr, la brochure Armées de février 2008 ainsi que la documentation sur les Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan qu'il m'a envoyé.  Vous les trouverez en consultation au CDI du collège.
Merci Paul pour ces échanges, bonne continuation et bon courage aussi !

"Tout d'abord, pour moi on ne peut être soldat en ignorant l'histoire.

Ainsi, ma première motivaton n'a pas changé depuis le 1er jour de mon engagement en octobre 2001 à l'Ecole Nationale des Sous Officiers d'Active (ENSOA) de l'arméee de Terre de St Maixent.
En effet ma raison d'être dans ce dur métier est le devoir de mémoire pour des personnes de notre âge qui sont  morts pour que  l'on puisse parler français, sur le sol de  France. Nous sommes en effet fils de France « non par le sang reçu mais par la sang versé ».
La seconde rassemble  des valeurs inhérentes à l'institution (patriotisme, sacrifice..) le poids des traditions qui ont écrit les pages glorieuses de la France.
De plus le sport, l'aventure, la camaraderie (sans trop idéaliser non plus, ne pas voir la vie en rose dans ce microcosme parfois malsain) m'ont également attiré de même que la variété et les possibités de postes et de spécialités (polyvalence) lorsque l'on est officier.

Il ya également le fait de partir régulièrement à l'autre coin du monde, de découvrir d'autres mentalités que celles trop matérialistes, européennes; de vivre d'autres façons que celles toujours vécues;  adopter des modes de vies qui nous sortent de notre conditionnement et contribuent parfois à nous ramener à l'essentiel, la valeur sacrée de la vie (et non des dollars ou des euros).

Chrétien ou pas, je pense que nous sommes fondamentalement fait pour nous donner. Aussi, loin d'acheter sa bonne conscience à coups de missions, s'engager auprès des autres pour diminuer sur le terrain le nombre de massacres barbares d'innocents ne laissant aucune perspective pour un avenir plus juste, plus prometteur et renfermant plus d'espoir, est une façon (parmi tant d'autres) de SERVIR et d'honorer ce que l'on a reçu par nos parents, nos familles et/ou nos amis.
 
Certes, il ne faut pas trop se poser la question de savoir parfois à quoi l'on sert. En effet, à bien y regarder nous avons été, sommes et serons toujours le bras armé des politiques et les executants de leurs volontés parfois malsaines, ignobles, fausses, lâches et surtout hypocrites ! Il est clair que si le soldat a besoin de véritables valeurs d'abnégation et de courage puisant dans ses dernières forces parfois pour réussir ses missions, c'est peut-être pour combler ce qui manque chez certains politiques... Il est clair aussi que si nous voulions vraiment gagner le pari de la paix en Afghanistan, nous commencerions par changer le gouvernement d'Hamid Karzai, corrompu, lâche et téléguidé par cette chère administration Bush si maladroite dans les affaires étrangères parfois.

Aussi pour essayer d'améliorer les choses de l'intéreur, j'ai décidé de persévérer dans la carrière et de passer le concours de l'Ecole Militaires InterArmes (EMIA) [différent de « St cyr » = Ecole Spéciale Militaire (ESM), toutes les 2 domiciliées au coeur de la forêt de Brocéliande aux Ecoles de Coëtquidan, à 30 km au Sud-Ouest de Rennes.]

Lorsque j'étais sergent, j'ai travaillé dans la transmission en alsace et suis parti au Gabon, Cameroun, Kosovo entres autres.
 
Après la fin de cette deuxième année à l'EMIA, j'espère choisir la Division d'Application du Génie à  Angers. L'EMIA passe 2 ans à Coet 1 an en DA (Division d'Application ("spécialité"= arme ex: cavalerie / infanterie / génie / transmissions...) ) et l'ESM 3 ans + 1 an en DA.
EMIA = tous d'anciens sous officiers d'environ 26/27 ans venant des différentes armes
l'ESM tous sortant de prépa bac+2 et 20/21 ans à l'entrée; entre la théorie des bouquins et la pratique du terrain...

Le recrutement  :
Sans le bac : au CIRAT (=Centre d'Information et de Recrutement de l'Armée de Terre) du coin ou le régiment que l'on veut.
Sous-officier : le bac minimum
Officier : ça dépend du recrutement : de bac à bac + 5
Pour y arriver, minimum bac mais + 2 pour être un peu plus à l'aise et grande connaissance de l'anglais opérationnel pour travailler en multinational.

Le salaire :
Un Militaire Du Rang (MDR) gagne env. 1100 à 1400 (bac-4) : 1ère classe à Caporal chef
Un sous officier (sergent)1500 et un officier 2000 Euros
Tout cela augmente (200 à 800 Euros) si marié et enfants et + 1.5 fois le salaire en plus quand on part en OPEX (OPérations EXtérieur 4 à 6 mois) en Afghanistan ou en Côte d'Ivoire (avec coefficient de dangerosité qui détermine le taux de rémunération).


Je vois maintenant les départs en mission différemment depuis que j'ai une fille et je suis moins motivé pour partir 5 / 6 mois loin des miens...où je ne sais pas toujours si je vais revenir...mais ceci est mon devoir et j'ai pris l'engagement fidèle et exigeant mais noble et fier de l'accomplir en tous temps et tous lieux car, après tout, "la jeunesse est faite pour l'héroïsme."

Paul

Commenter cet article

coralie LLoris 24/06/2017 00:07

Bonjour Mr / Mme

C'est avec une profonde reconnaissance que je tiens à vous apporter ici mon témoignage, Vous qui êtes à la recherche de prêt d'argent, je ne sais pas comment vous faire part de ma joie car étant moi même à la recherche de prêt, je suis tombé sur une femme nommé Angele MAURIN femme d'affaires. Elle m'a octroyé un prêt avec un taux de 2% et j'en ai parlé à plusieurs collègues qui ont également reçu des prêts chez cette madame sans avoir de soucis. Particulièrement à moi, j'ai reçu ma demande de crédit par virement bancaire en une durée de 24 heure sans protocole et je suis tout à fait satisfait. La raison qui me pousse à publier cette annonce sur ce forum et que cette madame continue toujours de faire des merveilles à des gens qui sont vraiment dans le besoin. Alors j'ai décidé de faire part de cette opportunité à vous qui n'avez pas la faveur des banques ou qui avaient eu à faire à des prêteurs malhonnêtes qui ne font qu'abuser de la personnalité d'autrui; vous avez un projet ou un besoin de financement, vous pouvez lui écrire et lui expliquer votre situation; elle vous aidera si elle est convaincu de votre honnêteté.


Voici son :
Email: angelemaurin16@gmail.com

Email : angelemaurin@outlook.com

Encore tous mes remerciements et Bonne chance a vous.

soldat de métier 07/02/2014 21:47


Il existe 2 types de cursus différents à Saint-Cyr. L'un est ouvert aux bacheliers, mais demande une bonne préparation, car il est sur concours. L'autre est réservé aux sous-officiers qui
souhaitent progresser dans leur carrière.

Fiancée d'officier 01/04/2009 18:42

Témoignage très intéressant qui casse l'image habituelle du militaire "brutal".

Marielle Bianchi 01/04/2009 22:29


Oui, c'est en effet un article peu commun et fort intéressant pour qui ne connait pas le monde des armées. Merci d'avoir pris le temps de laisser votre avis.