Le bac S 2014 vu par Théo (mention TB)

Publié le par Mousepotato

BAC 2014

 

"Bac S 2014, Épreuve de maths : un carnage d'après les élèves et les plus de 50000 signatures d'une pétition critiquant la difficulté du sujet et exigeant une notation clémente.

Le Bac est pourtant jugé par de nombreuses personnes comme donné et celui-ci ne vaut plus rien. Si tu l'obtiens : rien d’exceptionnel et au contraire si tu le rate : rien ne va plus. C'est, notamment, ce qui a entraîné les réactions face a un sujet de maths difficile, difficile certes mais en rien hors programme. Alors que faut-il aux élèves ? Un sujet d'une facilité déconcertante pour que tout le monde puisse l'avoir dans la bonne humeur ? Le Bac a pour fonction première d'évaluer les capacités et connaissances des élèves, il ouvre notamment la porte vers un enseignement supérieur bien plus exigeant. Le Bac S 2014 a donc été critiqué pour avoir voulu évaluer les élèves sur le programme de terminale mais aussi pour avoir été composé de certains exercices moins guidés et exigeant de l'élève un raisonnement et une compréhension des questions. Mais prenons le sujet le plus polémiqué : pour les mathématiques : c'est la base de cette science. S'il a compris le programme, l'élève doit être capable de résoudre un exercice qui n'a jamais abordé car il a tous les outils à sa disposition et il doit faire usage de ses capacités de déduction. S'il ne peut pas il est normal que dans le cadre d'un examen évaluant, comme nous l'avons dit, les capacités et connaissances que l'élève ne puisse pas décrocher tout les points. Et cela ne concerne pas uniquement les mathématiques mais les sciences en général qui sont pourtant privilégiées (à juste titre) dans la filière Scientifique.

Mais il semblerait que d'après la conscience collective le Bac ne doive pas pénaliser l'élève ni le pousser dans ses retranchements, il doit au contraire être simple et permettre à tous de pouvoir résoudre les exercices proposés qui doivent être pour cela d'un niveau bien plus bas que ce qu'exigerait le programme (qui, par ailleurs, est de moins en moins exigeant dans la majorité des matières).

Cela conduit a un bac souvent donné car même lors de cette année « difficile », l'éducation nationale a veillé a prendre des dispositions pour améliorer les barèmes des épreuves les moins réussies en faveur des élèves et une fois encore même s'il enregistre une légère baisse le taux de réussite du Bac S 2014 dépasse les 80% (82,6%) avec des records en terme de mentions. C'est admirable. Mais ce résultat cache de nombreux problèmes dont le principal à mes yeux est que les élèves sont trop guidés et habitués à un faible niveau d'exigence. Cette tendance handicape les élèves qui rejoindront l'enseignement supérieur et seront incapables de réagir au changement d'exigence."

Théo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article